“Sheba! Let’s play a game!” me dit le Tinois avec la voix du Jigsaw.

Donc blogging de Noël au coin du feu, avec pour thème les Anisong. Vous pouvez imaginez la neige dans ma tête façon La 5 vers la fin de la chaine. Je suis pas trop l’actualité des seiyuus idôles, pas trop Mizuki, encore moins Sphère, je suis otaku mais pas aligné là-dessus.

Aussi les camarades s’occupent déjà des génériques. Néanmoins, j’aime la bonne musique dans les animé, celle que l’on entend quand Kira mange ses chips par exemple. Donc, je vais vous parler des hommes et femmes qui sont derrière les petites musiques qui meublent vos épisodes d’animé et autres films d’animation. Pourquoi donc, cher casual ou novice, s’intéresser à ses hommes et femmes de l’ombre? Parce que sans leur musique, beaucoup de grand moments d’animation ne seraient pas aussi mémorable. Imaginez Star Wars sans La Marche Impériale, ou Il Etait Une Fois Dans l’Ouest, le western qui vous devez voir si vous ne devez voir qu’un seul western dans toute votre vie, sans L’Homme à L’Harmonica. Une horreur n’est-ce pas? Je suis loin d’être une bête de solfège, 7/20 de moyenne en musique au collège parce que le flûte à bec c’est chiant comme la mort et ça m’a traumatisé à coup d’humiliation devant toute la classe. J’apprécie néanmoins les instrumentaux parce je suis de l’école du “Ne pense pas, sens,” et que ces morceaux sont mes Madeleines de Proust. Du coup, on va vous évoquer cinq compositeurs que vous devez au moins retenir, car ce sont des noms qui reviennent souvent dès que l’on parle de musique dans les anime.

Read the rest of this entry »

Tags: , ,

Comments 3 Comments »

Un jour, lors d’une mise à jour d’un MMORPG, 30000 joueurs, ainsi que des dizaines de milliers d’autres de part le monde, se retrouvent piégés dans un corps ressemblant à leur avatar et un monde qui ressemble à celui dans lequel ils jouaient.

Voilà un synopsis qui semble similaire avec deux autres séries. Et cela a causé beaucoup de tord à Log Horizon parmi les “critiques”. Et par critiques, j’entends les membres des sites qui se veulent soit plus encyclopédique comme anidb, soit plus académique comme Nihonreview. Il y a aussi la déception par rapport à l’adaptation de Maoyuu, du même auteur que Log Horizon, et qui lui a fait tord aux yeux de ces même critiques. Car l’adaptation de Maoyuu en a grossi les défauts. Donc pour ces gens là, cette pâle copie de Sword Art Online et .hack n’a pas lieu d’être adapté puisqu’écrit par un amateur et arriviste (là je résume les ‘critiques’). Mais voilà, si Maoyuu a pu avoir des défauts de jeunesse, Log Horizon montre un Mamare Touno qui s’améliore et aspire à le faire si l’on juge par son dernier Q&A tenu à 4chan. L’adaptation de Log Horizon diffusé sur NHK Educational, adapté par Satelight a démontré se qui se passe quand on y donne les moyens. Et par moyens je ne pense pas à l’animation qui se contente du minimum syndical et du graphisme qui est du niveau de Satelight quand une équipe B s’y attele. Par moyens, j’entend une tentative de restituer dans l’adaptation les forces du récit original. C’est ce en quoi Maoyuu avait échoué à faire. Le dessin animé, niveau graphismes, son et animation était bon, les performances des seiyuus étaient sans reproche mais le traitement du récit était décevant, surtout quand on sait ce dont le réalisateur, celui de Spice & Wolf, était capable. La faute a trop peu d’épisodes? Vouloir couvrir TROP de chapitres du récit original en si peu d’épisode? Le traitement inégal du travail entrepris par la Reine Démon ET le Héros pour améliorer le monde. Ainsi, la Reine a totalement éclipsé le Héros dont les contributions n’ont fait objet que de mentions à base de “Oui le Héros a fait ceci et cela, etc…”

Mais pourquoi s’intéresser à Log Horizon alors? Après tout, Sword Art Online a un meilleur graphisme, que ce soit niveau design, coloration, animation et tout le tatouin, et il y a la musique de Kajiura, et IL Y A UN ENJEU!!!! Je vais vous dire pourquoi quelqu’un devrait donner une chance à Log Horizon, en dépit de son animation très Satelight-ienne (ceux qui ont vu les pires épisodes de Macross Frontier comprendront), son budget apparent de 100 yens et, Ô hérésie (d’après les détracteurs), l’absence de danger de mort qui ôte toute tension dramatique. Log Horizon offre un petit goût de ce que pouvait être un MMO dans le média qu’est l’anime, ce goût qui est sur le bout de la langue de tous ceux qui ont joué à un MMORPG, de Everquest à World of Warcraft, en passant par Ragnarok Online. Le groupe principal, Shiroe, Naotsugu et Akatsuki, nous donne cette sensation que l’on ressentait lorsque l’on avait une équipe qui gagne, et où chacun connaissant le rôle qui lui était assigné et agissait en conséquence. Pas de Kirito qui la joue solo, ou Tsukasa qui contemple son nombril. Nos gars dans LogHora ont l’âge d’étudiants d’université, ont l’expérience des MMORPGs et surtout ont la tête sur les épaules. Alors certains vont rétorquer que voilà, la Catastrophe est censé être quelque chose de terrible et que les héros ont l’air de s’en foutre. Pour ma part, j’estime que l’on a déjà assez de personnages principaux qui broient du noir dans cette situation. De plus, on montre bien cette foule qui est complètement désemparée. Donc bon, il faut savoir ce que vous voulez. Les gars qui essaient de comprendre ce qui se passe et cherchent à apprendre les nouvelles règles de ce monde? Ou les gars qui broient du noir et s’enfoncent dans la dépression? Mamare Touno préfère s’intéresser au premier groupe, ceux qui essayent d’apprendre et comprendre.

Car voilà, c’est cela l’enjeu dans Log Horizon. Apprendre et comprendre les règles du monde d’Elder Tales, ainsi que d’inventer une nouvelle société avec ses règles pour que tout le monde y trouve son compte. La partie où les héros vont tenter de sauver Serara, coincée à Susujino, montre ce qui se passe quand des joueurs se retrouvent livrer à eux même: Le Chaos, ou un “ordre social” qui tiendrait volontiers la comparaison avec Sa Majesté des Mouches. Des choses évoqués dans les livres, comme trafic d’esclaves et bien pire, si vous êtes une demoiselle ou un mec piègé dans un avatar féminin, sont passés sous silence dans l’anime, jeune public sur NHK oblige (et ce que j’ai évoqué est probablement bien pire que la mort). L’exemple de Hamelin, avec son exploitation de newbies que ne renierait pas le patronnat du 19e siècle dénoncé par Emile Zola, montre la nécessité de nouvelles règles et leur application.

Ce monde est nouveau pour les joueurs, certes. Mais ce n’est pas un monde complètement vierge, car peuplé par des autochtones que les joueurs appelaient PNJs. Or, il s’avère que ces PNJs sont dotés de sapience, alors qu’aux yeux des joueurs ces PNJs n’étaient que des sprites ou modèles 3D avec des lignes scriptés et prédéfini. Dans un spin-off, on voit le point de vue d’un PNJ pour qui les Aventuriers, les Joueurs quoi, étaient comme des automates, puis voit qu’ils ont changé depuis la Catastrophe, pour le meilleur et parfois pour le pire. En fait, les “monstres surhumains” dans Theldesia, le monde d’Elder Tales, ce sont les Aventuriers. Les deux episodes les plus récents (10 & 11) montrent ce rapport de méfiance que PJs et PNJs ont vis à vis de l’autre. Un peu comme les premier Conquistadors Espagnols et les Américains Précolombiens. Mais les Conquistadors pouvaient mourir, eux. (Je vais diverger un moment pour dire que cela peut être un conflit intéressant dans un jeu de rôle sur table. Combien de vous avait des joueurs qui tuaient le roi qui venait les récompenser car ils sont LOL CHAOTIQUE NEUTRE et se tapaient la princesse et ses soubrettes parce LOL JE SUIS CHAOTIQUE MAUVAIS?)

Ainsi, Log Horizon est plus axé sur l’expérience sociale, économique et politique qui découle de la question, “Et si tout d’un coup vous êtiez arraché de votre monde et deviez vivre dans un corps basé sur votre avatar virtuel, et un monde identique à celui de votre MMORPG préféré? Vous ne savez pas pourquoi vous êtes là et comment en sortir. Que faites-vous?” La réponse de Mamare Touno est intéressante car même si beaucoup ont cédé à leur part de ténèbres (les PKs, Demikas et la guilde Hamelin), si d’autres se laissent aller à l’apathie, des gens essaient d’améliorer leur situation (Shiroe et le Conseil) pour les autres et surtout les plus vulnérables.

Il y a aussi les efforts du réalisateur à louer. Loin d’être un débutant, Ishihara a su quoi conserver des romans, quel contenu en exclure par égard au public visé, où tenter de broder et quand arréter l’épisode pour donner envie aux spectateurs de voir le prochain épisode. Comme shiroe tente de mettre en place des fondations socio-économiques stable avant de pouvoir cherhcer à comprendre les raisons de la Catastrople, Log Horizon est une histoire qui se contruit brique par brique pour dévoiler un univers qui s’enrichit. Comme un MMO qui passe de la Beta, à son lancement puis lance ses expansions.

Enfin que dire des génériques de début et de fin qui sont accrocheurs?

Bref, essayez Log Horizon. Donnez-lui une petite chance de dévoiler son univers. Surtout il ne méritait pas d’être descendu en flammes de la sorte par les critiques.

PS: Ainsi je viens d’écrire mon premier article de 2013.

Tags: , ,

Comments No Comments »

On a évité l’Apocalypse Maya à ce qu’il parait. Mais voilà, ce fut un malentendu puisque que cette fin de cycle pour le calendrier Maya, c’était en fait leur Saint-Sylvestre à eux. Eh oui.

Les gars de la blogsphère otaku s’amusent à faire des tops. Moi je vais faire un peu différent ou pas trop selon le point de vu de chacun.

Read the rest of this entry »

Tags: , , ,

Comments No Comments »

Et pour changer, une série dont je vais dire du bien.

Rassurez-vous il y a aussi des mecs

Tari Tari est une de ces séries dont j’ai pris le train en marche. Consacrant mon été à Muv Luv, j’ai principalement suivi Total Eclipse, qui n’a rien à voir avec Bonnie Tyler. Je suis également Kokoro Connect et Binbougami Ga, mais ici on parle de Tari Tari.

Read the rest of this entry »

Tags:

Comments No Comments »

Ma foi c’était très bien!!!!

C’est si vieux que cela Japan Expo? Je me souviens quand cela ne tenait pas plus haut que la blague de bizut quand j’étais une pauvre âme sans but dans les couloirs de Jussieu. Puis, les accidents de la vie oblige, j’ai laissé passé tous ce qui était conventions, peut-être parce ce que j’avais trop honte de la dérive dans laquelle je partais.

En 2008, j’avais enfin un aperçu de ce qu’était la Japan Expo, mais c’était loin d’être impérissable.

*par respect pour mes pairs, et aussi par crainte des possibles dérives de la part d’Anonymous, j’ai évité de prendre des photos de ceux de l’anime fandom francophone que j’ai eu la chance de rencontrer, notamment Tin et Nina Wolken, ils me comprendront*

Mon regret est de n’avoir pu rencontrer voire reconnaitre Axel Terizaki, Klashikari et d’autre gars que j’ai rencontré sur twitter ou les blogs, et autres forums.

Revenons à JE. 2012, je travaille, par là j’entends boulot stable, depuis des mois, donc j’ai du fric et, ma soeur ayant passé et obtenu son bac, j’ai envisagé la possibilité d’y aller.

J’ai même rencontré un collègue de Leclerc dans la file d’attente, il se reconnaitra.

Ma soeur voulant voir autre chose, on s’est donc séparé. Puis j’ai rencontré Tin. Et je dois dire que l’expérience était largement différente de 2008. Notamment contact avec la scène amateur, rencontre avec des artistes doujins japonais, etc… Le premier burger new-yorkais de Marshall dans How I Met Your Mother, voilà la sensation qui décrit ce Japan Expo 2012. Car j’ai, grâce au guide Tin, j’ai pu gratter sous le vernis, et voir à côté de quoi les casuals passent. Et cela me redonne envie.

Mon loot JE est pourtant modeste, 189 euros dépensé en doujins, Touhou et Nanoha, commission de la gentille Kanna de Plum, une peluche Ryuk pour mon petit frère, un bonnet Totoro pour ma soeur qui m’a accompagné et un bonnet Kyuubey pour moi.

Donc merci à ceux que j’ai eu le bonheur de rencontrer. Je sais enfin ce qu’a ressenti Marshall en mangeant son premier burger à New York.

Just a Burger? Just a burger. Robin, it’s so much more than “just a burger”. I mean…that first bite—oh what heaven that first bite is! The bun like a sesame freckled breast of an angel resting gently on the ketchup and mustard below—flavors mingling in a seductive pas-de-deux And then…a pickle…the most playful little pickle! Then a slice of tomato, a leaf of lettuce and a…a patty of ground beef so exquisite; swirling in your mouth breaking apart and combining again in a fugue of sweets and savor so delightful. This is no mere sandwich of grilled meat and toasted bread, Robin: this is God…speaking to us in food.

Pour les photos, c’est sur mon compte twitter.

Tags: , ,

Comments No Comments »

Si, il y avait une série qui faisait parler de lui durant l’hiver 2011-2012, c’est bel et bien Another.

Le genre tout d’abord, un peu d’horreur ne fait pas de mal après tout. Quoique pour être très franc, mes expériences avec l’horreur à la Japonaise ont été peu impressionnantes. Moi, je suis plus John Carpenter, avec des classiques comme The Thing, ou d’autre perles comme Dagon (qui a très probablement inspiré Resident Evil 4). Enfin, vous voyez le genre.

Read the rest of this entry »

Tags: ,

Comments No Comments »

Dans ma longue vie d’anime fan, et pendant cette triste période de chômage, d’oisiveté et de dépression latente que j’ai eu avant 2011, j’ai vu beaucoup de choses, bonnes, excellentes, moins bonnes et foncièrement mauvaises.

Yosuga no Sora appartient à cette dernière catégorie. C’est à dire, le navet, le nanar, la daube, et autres noms peu jouissifs.

Read the rest of this entry »

Tags:

Comments No Comments »

Voici donc le premier post en français sur ce blog qui vivote depuis, Dieu sait combien de temps. Il a eu des hauts et des bas comme son auteur, moi, en a eu dans la vrai vie. Je reconnais avoir peu posté en français et cela depuis l’an 2000, ma première “maison” en ligne étant un forum de King of Fighters, pas orochinagi, mas un concurrent.

Pourquoi avoir été si peu actif dans le web francophone? Peut-être par une opinion peu flatteuse de mes compatriotes.

36-15 Ma Vie: Je n’ai pas toujours été un habitant de la Seine Saint-Denis. Je suis né à Mâcon, en Saône-Et-Loire. Et étant monté à Paris depuis 1987, ou quelque part dans ces eaux là, je n’ai jamais pu tout à fait me “weshi-iser”. Adopter les manières locales était, est et sera toujours quelque chose d’horrible pour le Bourguignon qui sommeille en moi.

Bref, en écrivant en français, je tente d’ouvrir une fenêtre vers mes compatriotes, qui sont geeks, fans d’anime ou autres. Je vais tenter d’écrire aussi régulièrement que possible, genre une fois par semaine, pendant une séance de vending afk sur Ragnarok Online.

Donc, voilà, bonjour tout le monde.

Tags: , ,

Comments 2 Comments »

AX of Animesuki is right. I might need a cave soon. What would be the best for me would be a fallout shelter. You guys would be afraid to know how many figs I may ending up with by the end of 2012. I will say it anyway, that may be well over 30, just from amiami alone, a little more with those outside amiami.

Read the rest of this entry »

Tags: , ,

Comments No Comments »

Those are my newest purchases. While I have gotten my Yui Takamura fine and dandy, Mami Tomoe took much longer since the Chronopost delivery boy slacked off and did not bother to check whatever someone was home or not.

Without further talk, here are the pics:

Read the rest of this entry »

Tags: , ,

Comments No Comments »